Télémédecine

Flux de données

La télémédecine joue un rôle essentiel dans la numérisation du secteur de la santé. Il est aujourd’hui naturel pour de nombreuses personnes d’utiliser les téléconsultations et autres applications de télémédecine.

C’est pourquoi il est indispensable de perfectionner continuellement les procédés de télémédecine. WEINMANN Emergency contribue à promouvoir la télémédecine avec MEDUCORE Standard².

Définition : qu’est-ce que la télémédecine ?

La télémédecine utilise des technologies de l’information et de la communication (TIC) audiovisuelles pour dispenser des soins et des conseils médicaux à distance. Des équipements auxiliaires comme des applications, des plateformes de téléconseil et des technologies vidéo permettent des traitements à distance sous forme de diagnostic, de consultation, de monitoring et de services médicaux d’urgence.

L’objectif de la télémédecine est d’améliorer les soins médicaux, surtout dans les zones rurales. Selon le ministère fédéral de la Santé, d’ici 2026 il y aura un point de contact de télémédecine assistée dans au moins 60 % des régions où il manque des médecins.1

Applications de la télémédecine dans le secteur de la santé

Les possibilités d’application de la télémédecine sont extrêmement variées et vont de l’optimisation de processus d’organisation, par exemple grâce à des casiers électroniques pour les patients ou à des cartes de santé électroniques, à l’amélioration du diagnostic et du traitement. Dans de nombreux scénarios, il s’avère que les traitements à distance sont un complément utile des soins médicaux conventionnels, par exemple :

  • Téléconsultation (Médecin <> Patient) : dans le cadre de la téléconsultation, les patientes et les patients reçoivent des recommandations de médecins via des consultations vidéo en ligne. Des données telles que des signes vitaux, transmises préalablement, peuvent être à la disposition du médecin. Les consultations sont utilisées pour parler de résultats d’analyses, faire l’anamnèse et mener des entretiens de conseil.
  • Téléconseil (Médecin <> Médecin) : un téléconseil est un échange (d’informations) entre collègues. Les médecins se soutiennent mutuellement pour l’évaluation de résultats, des interventions chirurgicales et en matière de téléneurologie, par exemple, pour diagnostiquer et traiter des accidents vasculaires cérébraux.
  • Télémonitoring en cas d’insuffisance cardiaque : la télémédecine est également utilisée en cardiologie pour le télémonitoring en cas d’insuffisance cardiaque. En présence d’une insuffisance cardiaque, les données d’un défibrillateur sont saisies en ligne et analysées par du personnel médical. Il n’est ainsi plus indispensable de se rendre régulièrement au cabinet et un suivi durable est garanti.

Télédiagnostic : le télédiagnostic comprend la transmission de données médicales comme des radiographies, des scanners, des IRM, des signes vitaux ou des informations d’un stimulateur cardiaque ou d’un défibrillateur à un spécialiste. Le personnel médical ou paramédical peut évaluer les résultats des examens de manière compétente sans devoir être présent physiquement.

Avantages de la télémédecine

Les bénéfices de la télémédecine sont aussi considérables que leurs domaines d’utilisation. En premier lieu, ils rendent service aux patientes et aux patients, mais le personnel médical ou paramédical peut également tirer profit de l’extension de la télémédecine. Les avantages suivants doivent en particulier être mis en avant :

  • Pas de risque d’infection : la télémédecine permet de prodiguer des soins médicaux sans contact physique et, de ce fait, elle réduit le risque d’infection pour les patientes et les patients comme pour le personnel de santé.
  • Décharge des cabinets médicaux : l’intégration de traitements de télémédecine réduit l’affluence dans les cabinets médicaux et décharge ainsi les points d’accueil, les salles d’attente et les parkings.
  • Délais plus courts pour les rendez-vous chez des spécialistes : grâce à la transmission et au transfert efficaces de données médicales, la télémédecine facilite la prise de rendez-vous avec des spécialistes. Les patientes et les patients bénéficient de délais plus courts.
  • Amélioration des soins médicaux : la télémédecine peut garantir et améliorer les soins médicaux dans les zones rurales et pallier ainsi la pénurie de médecins. Les patientes et les patients à la campagne peuvent ainsi éviter de longs trajets jusqu’au cabinet médical le plus proche et des temps d’attente.
  • Alternative pour les personnes à mobilité réduite : la téléconsultation permet aux malades chroniques et aux personnes à mobilité réduite de bénéficier d’un suivi médical confortable de chez eux.
  • Surveillance continue : la télémédecine permet de surveiller les patientes et les patients précocement pour détecter des irrégularités ou des changements qui présentent des risques vitaux.
  • Données des patients en temps réel : les données des patients comme le poids, la tension artérielle et la fréquence cardiaque peuvent être saisies et analysées en temps réel par du personnel médical ou paramédical. Cela permet un diagnostic et un traitement plus précis.
  • Échange international de connaissances : la télémédecine facilite l’échange international de connaissances médicales et les rend accessibles dans le monde entier.
Une femme accidentée est placée sous ventilation invasive

Défis de la télémédecine

Avant que tout le monde puisse profiter des possibilités de traitement par la télémédecine, elle doit pouvoir être utilisée de manière fluide et compréhensible et des aspects juridiques doivent être mis en œuvre. Voici les défis à relever :

  • Barrière technique et accessibilité : pour utiliser la téléconsultation, il fait avoir accès à un terminal mobile et avoir des connaissances de base de son utilisation. Il est possible que les personnes plus âgées soient ici désavantagées, puisqu’elles ont généralement moins d’expérience dans la manipulation de médias numériques.
  • Difficultés techniques : des difficultés techniques peuvent survenir, notamment dans les régions où les liaisons Internet sont lentes et instables, ce qui pourrait gêner l’utilisation de services de télémédecine.
  • Protection des données et sécurité des données des patients : la protection des données et la sécurité des données des patients sont une autre préoccupation importante. Les applications de télémédecine doivent respecter les normes de protection des données et de sécurité afin de préserver la confidentialité d’informations sensibles sur la santé et de garantir la protection des données des patients.
  • Limites de la télémédecine : quelques maladies nécessitent toujours des examens physiques pour poser un diagnostic. Le contact personnel avec les médecins reste donc indispensable.

Bases juridiques de la télémédecine en Allemagne

Il n’y a actuellement pas de loi spécifique sur la télémédecine. Au lieu de cela, les dispositions juridiques relatives à la gestion de données de santé et à l’intégration de procédés de télémédecine sont ancrées dans différentes lois existantes. Ces lois sont notamment les suivantes :

  • Règlement général sur la protection des données (RGPD) : Selon le § 9 du RGPD, les données de santé font partie de la catégorie particulière de données à caractères personnel, en raison de quoi leur traitement est en principe interdit. La transmission de telles données n’est autorisée qu’avec le consentement exprès des personnes concernées
  • Loi sur l’e-santé : La loi sur l’e-santé, entrée en vigueur le 29 décembre 2015, doit favoriser la numérisation dans le secteur de la santé et faciliter l’accès des patientes et des patients à des applications médicales. Dans ce cadre, il doit y avoir des incitations à la mise en place d’applications de télémédecine.
  • (Modèle de) code déontologique pour les médecins allemands (MBO-Ä) : 
    § 7 alinéa 4 du MBO-Ä prévoit que les traitements médicaux ne doivent pas être exclusivement effectués via des médias imprimés et autres médias de communication. Un suivi médical direct est également indispensable dans le cadre de la télémédecine. Des traitements à distance sont en principe autorisés dans la mesure où les médecins traitants ont été en contact avec la patiente ou le patient lors d’un examen personnel précédent.

La télémédecine dans la médecine d’urgence préhospitalière

L’Allemagne dispose d’un double système de secours : alors que les équipes de secours non médicales agissent de manière autonome dans environ la moitié de toutes les urgences, dans les autres cas un médecin urgentiste est appelé. Dans les situations qui présentent des risques vitaux, la voiture de l’urgentiste (SAMU) est généralement appelée en même temps que le véhicule de secours. 

En Allemagne, les véhicules de secours sont souvent plus rapidement sur place que le SAMU, étant donné qu’ils sont plus disponibles dans toutes les zones. De ce fait, notamment dans les zones rurales, des défis doivent être relevés, car il est possible qu’il faille attendre le médecin urgentiste assez longtemps. Cela peut engendrer des risques pour la patiente ou le patient.

La télémédecine est une extension utile des structures existantes en matière de services de secours. L’American Heart Association recommande également la télémédecine pour les services de secours.2 L’utilisation des technologies les plus modernes permet une communication efficace et sûre entre les équipes de secours d’urgence et l’urgentiste. Il faut en particulier mentionner la possibilité de transmettre des ECG à distance en cas de soupçon d’infarctus. 

La télémédecine chez WEINMANN Emergency

MEDUCORE Standard² est le moniteur défibrillateur de WEINMANN Emergency pour les interventions mobiles dans le secteur de la santé. L’appareil permet aux intervenants de transmettre directement des ECG à 12 dérivations enregistrés à un hôpital par e-mail.3

Le diagnostic de l’ECG peut ainsi être effectué plus tôt, ce qui raccourcit le délai de prise en charge.

MEDUCORE Standard² offre par ailleurs l’option de la téléconsultation. L’ECG enregistré peut alors être envoyé à une experte ou un expert de votre choix pour avoir un deuxième avis et bénéficier d’une aide pour poser le diagnostic ainsi que pour choisir un hôpital adapté.

Toutes les valeurs de mesure des patients peuvent être archivées à l’aide de WEINMANN Connect. Un suivi complet est ainsi garanti.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Le sauveteur utilise MEDUCORE Standard²
Produits

MEDUCORE Standard2

Défibrillateurs avec monitorage et mesure non invasive de la pression artérielle

Afficher plus

Le MEDUMAT Standard² est utilisé par le personnel de secours en mode BiLevel
Gestion des donnés

Transfert des données par Bluetooth®

Avec le transfert électronique des données par Bluetooth®, copiez les données de ventilation en quelques gestes après l’intervention.

Afficher plus

Produits

WEINMANN Connect

Gestion simplifiée des appareils

Afficher plus

1https://www.bundesgesundheitsministerium.de/service/begriffe-von-a-z/t/telemedizin.html

2Leitlinien der Telemedizin in der prähospitalen Notfallmedizin: https://register.awmf.org/assets/guidelines/001-037l_S1_Telemedizin_praehospitale_Notfallmedizin_2016-11-abgelaufen.pdf

3 Kardiologe 2014 DOI 10.1007/s12181-013-0540-1 © Deutsche Gesellschaft für Kardiologie - Herz- und Kreislaufforschung e.V. Published by Springer-Verlag Berlin Heidelberg - all rightsreserved 2014; S. 3: leitlinien.dgk.org/files/2014_Empfehlungen_zur_Organisation_von_Herzinfarktnetzwerken.pdf