Ventilation mécanique assistée et ventilateurs d’urgence en bref

La ventilation est un élément indispensable dans la prise en charge de patientes et patients en situations d’urgence. Dans les situations extrêmes, elle peut maintenir la fonction respiratoire et garantir l’alimentation en oxygène lorsque le patient ou la patiente n’est pas en mesure de respirer de façon autonome. La ventilation mécanique assistée offre ici certains avantages par rapport à la ventilation manuelle et peut sauver des vies.[1]

WEINMANN Emergency prend en charge la ventilation mécanique assistée dans des situations d’urgence en proposant divers ventilateurs d’urgence et de transport.

Définition : qu’est-ce qu’une ventilation mécanique assistée ?

La ventilation spontanée naturelle est un processus physiologique autonome qui se déroule chez une personne en bonne santé de façon continue et sans contrôle conscient tout particulièrement pendant le sommeil. Toutefois, dans certaines conditions pathophysiologiques comme des traumatismes ou des maladies graves, cette capacité peut être perturbée ou disparaître entièrement, nécessitant alors diverses méthodes de ventilation pour assister la fonction respiratoire.

En cas de ventilation manuelle, la ventilation est pratiquée à l’aide ballon insufflateur et d’un masque de ventilation ou d’une sonde endotrachéale. 

Par contre, la ventilation mécanique assistée est une méthode qui utilise un ventilateur pour stabiliser et assister la ventilation alvéolaire. Elle garantit ainsi une fréquence respiratoire et un volume constants. Une pression positive des voies respiratoires permet l’acheminement du gaz respiratoire dans les poumons. 

Pourquoi la ventilation manuelle est-elle difficile ?

La ventilation par ballon et masque est une méthode fréquemment utilisée parce qu’elle est censée être facile à utiliser. Il suffit de brancher sur le masque facial un ballon insufflateur généralement relié à une source d’oxygène. Le masque, maintenu sur le visage, recouvre aussi bien le nez que la bouche. Simultanément, le ballon est comprimé, permettant à l’oxygène de circuler dans les voies respiratoires du patient ou de la patiente. La valve montée sur le dispositif empêche l’oxygène de revenir dans le ballon.

Dans 3 cas sur 106 seulement, tous les paramètres de ventilation définis par les normes ont été respectés lors d’une ventilation par ballon et masque pendant une RCP. [2]

Il est essentiel pour cette méthode que les voies respiratoires soient dégagées, le masque suffisamment étanche et la technique correctement appliquée. Elle nécessite en générale l’intervention de deux personnes. En fait, cette méthode n’est pas facile à mettre en œuvre et même des secouristes chevronnés ont des difficultés, comme l’ont montré certaines études.[3]

Il manque surtout une méthode fiable permettant de mesurer le volume de ventilation ou la pression exercée sur les voies respiratoires. Il n’est possible que dans une certaine mesure de doser l’alimentation en oxygène en appuyant sur le ballon. Sans retour en temps réel, il existe un risque important de pics de pression dangereux, susceptibles de provoquer des lésions dans les poumons.

Des intervalles respiratoires trop élevés avec un nombre excessif d’insufflations par minute constituent un autre problème posé par la ventilation par ballon et masque.[4] Une telle hyperventilation peut avoir des conséquences néfastes sur la situation circulatoire du patient ou de la patiente.

Applications de la ventilation mécanique assistée en médecine d’urgence

La ventilation mécanique assistée est pratiquée dans différents domaines de la médecine d’urgence. Elle est par exemple utilisée lorsque le patient ou la patiente a été anesthésié sur le site d’intervention d’urgence et ne peut plus respirer de manière autonome. 

Il convient, dans des situations d’urgence comme un arrêt cardio-vasculaire, de réanimer le patient ou la patiente dans les plus brefs délais et de garantir une alimentation en oxygène suffisante. Une ventilation mécanique assistée peut sauver des vies lors de la réanimation en maintenant les échanges gazeux dans les poumons jusqu’à ce que le patient ou la patiente puisse à nouveau respirer spontanément. 

Mais la ventilation mécanique assistée est importante également pour les transports en véhicule de secours ou pour les transferts de patients. Elle garantit une alimentation en oxygène constante et continue pendant le transport sans que l’équipe de secours doive quitter sa place assise pour la ventilation. La ventilation mécanique assistée améliore ainsi en outre la sécurité des utilisateurs.

Par ailleurs, les ventilateurs ne servent pas seulement en cas de ventilation invasive. La ventilation non invasive aussi peut être assistée avec divers modes de ventilation, par exemple pour le traitement d’un œdème pulmonaire cardiogénique par VS-PEP.

Les avantages des ventilateurs

La ventilation mécanique assistée, comparée directement avec la ventilation par ballon et masque, comporte certains avantages. Des études ont démontré une plus grande efficacité qu’avec une ventilation manuelle. Alors que la ventilation par ballon insufflateur à l’occasion d’une réanimation réalisée dans un étude avait provoqué une hypoventilation massive, le ventilateur a pu assurer une ventilation plus efficace.[5]

Pendant une réanimation, l’emploi d’un ventilateur mécanique en mode VC est associé à un meilleur état ventilatoire qu’avec un ballon insufflateur.

Les ventilateurs sont avantageux également en ce qui concerne la formation aux facteurs humains (CRM, Crew Resource Management). En règle générale, la ventilation par ballon et masque nécessite l’intervention de deux secouristes. L’idéal serait qu’une personne pose et maintienne le masque sur le visage du patient ou de la patiente pendant que l’autre personne exécute la ventilation à proprement parler. Dans ce cas toutefois deux secouristes sont retenus pour une seule tâche et ne peuvent s’acquitter d’autres activités.

Avec un ventilateur, les équipes de secours peuvent exécuter plus de tâches, établir une documentation plus complète et mieux prendre en charge la patiente ou le patient.

Au contraire, les ventilateurs comportent l’avantage d’offrir aux secouristes plus de capacités pour d’autres tâches et pour la documentation de l’intervention. Ils permettent par conséquent meilleure une prise en charge, plus efficace, pour les patientes et les patients.[6] Ils réduisent ainsi les tâches manuelles et donne au personnel médical ou paramédical la possibilité de se concentrer sur le traitement de la situation à l’origine de l’urgence. 

Au premier abord, l’équipement pour la ventilation par ballon et masque semble être plus maniable et moins lourd, mais les ventilateurs peuvent également être légers et transportables. De plus, ils sont faciles à utiliser et leurs fonctions ne dépendent pas aussi fortement de la précision technique des secouristes comme cela est fréquemment le cas avec la ventilation par ballon et masque.

Ventilateurs de WEINMANN Emergency

Les ventilateurs de WEINMANN Emergency sont conçus spécialement pour les situations d’urgence et conviennent aussi bien pour une intervention à l’extérieur que pour le transport de patientes et de patients. Ils permettent une ventilation invasive ou non invasive et facilitent la réanimation cardio-pulmonaire en conformité avec les directives grâce aux modes RCP et CCSV.

Des moniteurs intégrés permettent de surveiller les paramètres de ventilation et émettent des avertissements par des signaux visuels et sonores en cas d’écarts. Il est ainsi possible d’éviter efficacement aussi bien une hypoventilation qu’une hyperventilation par l’intermédiaire des fonctions de réglage et de contrôle précises.

MEDUMAT Transport 

Ventilateur d’urgence et de transport

Le MEDUMAT Transport se caractérise par sa commande intuitive qui facilite le lancement de la ventilation à l’aide des modes d’urgence ou simplement de la sélection de la taille de la personne. Avec huit modes de ventilation intégrés, il garantit une adaptation complète aux besoins de la patiente ou du patient. L’affichage simultané de trois courbes assure une surveillance optimale des patients.

MEDUMAT Standard² 

Ventilateur d’urgence et de transport

Le MEDUMAT Standard² est doté d’un moniteur couleur qui affiche clairement en temps réel les paramètres respiratoires essentiels. Un mode spécifique pour la réanimation (RCP) a été élargi avec le mode de ventilation innovant CCSV qui maximise l’efficacité et la sécurité dans les situations critiques. Le mode ISR facilite l’induction anesthésique pour les anesthésistes. La ventilation non invasive est possible également avec le MEDUMAT Standard².

Avec un faible poids de seulement 2,5 kg et une autonomie de la batterie jusqu’à 10 heures, le MEDUMAT Standard² est idéal pour les situations d’urgence.

MEDUVENT Standard

Ventilateur d’urgence à turbine

Le MEDUVENT Standard a été mis au point spécifiquement pour les interventions d’urgence et assure une ventilation indépendante du gaz comprimé de 21 % à 100 % d’oxygène grâce à la turbine intégrée. Ce ventilateur assiste la ventilation non invasive et permet la ventilation manuelle via le MEDUtrigger qui remplace la ventilation par ballon et masque. 

Avec un poids de seulement 2,1 kg et un volume de 3,5 l, le MEDUVENT Standard compte parmi les ventilateurs d’urgence et de transport les plus petits et les plus légers de sa catégorie. Des caractéristiques de sécurité supplémentaires comme le système d’alarme intégré avertissent le personnel médical ou paramédical dans les situations critiques. 

MEDUMAT EasyCPR

Ventilateur d’urgence à assistance vocale

MEDUMAT EasyCPR est un ventilateur conçu spécifiquement pour l’assistance respiratoire pendant et après une réanimation cardio-pulmonaire. Des indications vocales clairement intelligibles assurent une sécurité maximale et guident l’utilisateur ou l’utilisatrice tout au long du processus de réanimation. La manipulation intuitive du MEDUMAT Easy CPR facilite le transport grâce à la taille compacte de l’appareil.

Si vous souhaitez de plus amples informations ou un entretien personnel, n’hésitez pas à nous contacter.

 

[1] Idris Ahamed H. (2023) Bag-Valve-Mask Ventilation and Survival from Out-of-Hospital Cardiac Arrest: A Multicenter Study.

[2] Neth M et al (2020): Ventilation in Simulated Out-of-Hospital Cardiac Arrest Resuscitation Rarely Meets Guidelines

[3]  Neth M et al (2020):  Ventilation in Simulated Out-of-Hospital Cardiac Arrest Resuscitation Rarely Meets Guidelines

Chauhan A. et al (2023) Comparison of hemodynamic consequences of hand ventilation versus machine ventilation for transportation of post-operative pediatric cardiac patients

[4] Aufderheide TP, Sigurdsson G, Pirrallo, RG, Yannopoulos D, McKnite S, Von Briesen C, Sparks CW, Conrad CJ, Provo TA, Lurie KG. Hyperventilation-induced hypotension during cardiopulmonary resuscitation. Circulation. 2004;109(16):1960-1965.

[5] Hernández-Tejedor A. (2023): Ventilatory improvement with mechanical ventilator versus bag in non-traumatic out-of-hospital cardiac arrest: SYMEVECA study, phase 1; Chauhan A. et al (2023): Comparison of hemodynamic consequences of hand ventilation versus machine ventilation for transportation of post-operative pediatric cardiac patients

[6] Automatic transport ventilator versus bag valve in the EMS setting: a prospective, randomized trial